Le joueur (ou  joueuse) de tennis est généralement un monstre physique car ce sport est un travail permanent de fractionnés sans oublier la partie haute du corps qui fait la puissance de frappe. Une saison est longue, elle nécessite de bien s’organiser sur la partie physique, la partie tactique, technique étant celle des joueurs. Nous allons nous adresser aux tennisman(woman) qui jouent minimum 30 matchs par an.

Préparation physique tennis, quelle importance ?

entrainement physique tennis

Comme dans tous les sports, il est important d’être prêt physiquement, de tenir un match entier mais également un tournoi entier, le tout sur 8 à 10 mois par an !

Il ne faut pas négliger les blessures qui apparaissent car le corps est mal préparé où un manque de lucidité (la blessure qui arrive en fin de match alors que le même incident en début de match aurait été quasiment annodin). Les blessures musculaires bien entendues mais également les tendinites, inflammations diverses…

Enfin, au tennis ou dans tout sport de raquettes comme le padel ou le Badminton, en plus de la préparation orientée pour tenir un match/tournoi/saison, il faut travailler l’explosivité notamment avec la force explosive.

 

Préparation physique orientée sur le foncier

Travail sur le foncier pur 

C’est la phase de départ, de lancement de la saison. Il est important, lors du 1er entrainement de faire un test Vameval pour connaitre votre VMA. Petite parenthèse technologique, si vous en avez les moyens (il en existe vers les 75€), nous vous recommandons d’avoir une montre cardio (et éventuellement GPS). Vous aurez ainsi votre VMA par le test Vameval et vos pulsations instantannées avec la montre cardio. Vous vous rendrez peut être compte que vous avez un trou physique (FC Max) à un moment donné du match et pourrez certainement travailler cela.

Cette phase dure environ 4 semaines (5 semaines pour ceux dont c’est un point faible) à raison de 3 à 4 séances hebdomadaires. Il faut savoir qu’1 séance hebdo ralentit la courbe de régression, 2 séances est un entretien, 3 séances et plus permettent de progresser. Ceci est valable pour le physique mais également pour la technique…

L’objectif du travail aérobie est de permettre de mieux récupérer. Sachez que, tout simplement, sans fond, travailler la VMA ne sert pas à grand chose.

Travail de la VMA





Contrairement à la phase de foncier pur, la suite de la préparation physique va s’orienter vers un basculement de l’importance du volume vers l’intensité. Lorsque le foncier est « acquis », sachez qu’il peut très vite se perdre s’il n’est pas entretenu (ce qui veut dire qu’une sortie en chaussures de running n’est pas taboo), il faut entrer un peu dans la spécialité physique du tennis : le fractionné, socle du jeu.

Ce travail va durer 8 semaines avec un accent important mis sur le travail des déplacements (avant, arrière, latéraux…) avec des efforts brefs, très intenses avec une récupérations entre chaque exercice importante (6 à 8 fois le temps de travail). On est sur de l’effort anaérobie alactique.

Point sur ces 12 premières semaines

Tout d’abord, les différents exercices, excepté les 2 premières semaines, doivent contenir des échanges avec balle. Par contre, votre travail doit tenir compte de la fatigue et du « thème » travaillé (un jeu VMA ou foncier n’est absolument pas le même).

De plus, n’oubliez pas la prévention des blessures avec un travail d’assouplissement, de proprioception notamment sur les chevilles, abdos, dorsaux-lombaires et les épaules !

Le travail spécifique tennis

Il se fait sur 12 semaines, le début correspondant à la reprise de la compétition et aux tournois indoors (surface rapide). Un gros travail doit être réalisé sur la capacité du joueur à enchainer les efforts brefs et intenses le tout avec des repos courts => un match de tennis 😉 C’est toujours un travail d’anaérobie alactique mais, contrairement à la fin du travail de foncier, la récupération doit être un peu moins longue (5 sec à fond, 15 sec de récup ou 10/20…). Ce travail doit se faire avec un certain nombre de répétitions, le tout étant d’adapter suivant la durée de l’effort => un 5/15 devra être fait avec un nombre supérieur d’accélération qu’un 10/20.

Au niveau travail musculaire, la force explosive est important.

La compétition et la récupération

Lorsque vous enchainez les tournois, il ne peut y avoir de préparation physique à proprement dite. Vous êtes sur une phase importante mais n’oubliez pas d’inclure des exercices foncier ou de VMA afin de ne pas perdre tout ce qui a été durement gagné les 24 premières semaines ! Si vous remarquez des lacunes durant vos matchs, accentuez le travail physique sur celle(s)-ci.

Faites de bons échauffements, une bonne hydratation, un bon sommeil, appliquez tous les conseils de prévention des blessures…

Plus vous vous approcherez de la fin de saison, plus votre corps sera « dans le dur » et succeptible de se blesser plus facilement. Sachez que pour récupérer efficacement d’un match/tournoi, il faut compter 48/72h qui peuvent être réduite avec l’aide d’un kiné, de la cryothérapthie…

L’apport de Prépa Physique

Vous souhaitez nous confier votre préparation physique (individuelle ou par groupe) ? Comme chaque joueur(se) est différent(e), nous réalisons des devis sur mesure, n’hésitez pas à nous contacter sur contact[@]prepa-physique.net.

 

L’Equipe Prépa Physique

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous respectons votre vie privée, vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez

Fermer la fenêtre


Restez à la pointe de la préparation physique en vous inscrivant à notre newsletter mensuelle !

  • Exemples d'exercices physiques
  • Définition des termes importants
  • Trucs et astuces pour optimiser la préparation physique
  • Jeux concours