L’écrasante majorité des clubs de football réalise une préparation physique d’avant saison sur 4 à 6 semaines avec des objectifs différents suivant le niveau : remettre les joueurs en forme ou optimiser l’aspect physique des joueurs. C’est un très bon point, mais de nombreux clubs ne prêtent plus attention au travail physique une fois le championnat commencé. Ils partent du principe que les joueurs courent durant les matchs et entrainements et qu’il n’y a donc plus besoin de faire du spécifique physique. Or, c’est faux. Nous allons vous expliquer cela et vous donner des trames pour travailler entre septembre et début décembre.

Pourquoi l’entretien physique est primordial ?

entretien physique football phase aller Le travail d’avant saison a permis aux joueurs de gagner physiquement en endurance, vitesse voire musculairement. Certes les entrainements et matchs permettent de maintenir un certain travail mais rien ne remplace le spécifique. Prenons autre chose que le travail physique, la technique par exemple. Les joueurs touchent la balle en match et à l’entrainement, pourtant, vous faites régulièrement un travail technique dans l’optique d’améliorer les joueurs. C’est pareil avec le physique, il faut faire un travail spécifique une fois par semaine par exemple. Ceci entre dans la planification physique du footballeur.

Quels sont nos conseils pour l’entretien physique durant la phase aller ?

La fréquence du travail physique va forcément dépendre de votre nombre d’entrainements par semaine, la majorité étant entre 2 et 3 entrainements. Il faut consacrer a minima 1 séance (enfin une partie de la séance) à un travail physique sur le thème que vous avez choisi dans le cycle. Le travail important doit être fait en milieu de semaine, ce sera donc le mardi, mercredi ou jeudi suivant vos jours d’entrainement mais en aucun cas le lundi ou vendredi (sauf si aucun match le WE précédent ou suivant).

Un focus sur la puissance, la force et la vitesse sont pertinents à raison d’1 focus par cycle, c’est-à-dire par mois ou mois et demi suivant si vous faites 1 ou 2 séances avec un travail physique par semaine.

Zoom sur la fatigue et les terrains boueux…

De mi-octobre à mi-décembre, les terrains deviennent de plus en plus compliqués (pluie, boue…), les risques de blessures s’accentuent, faites attention à vos charges de travail physique. Si vous sentez vos joueurs fatigués, moins performants, le mauvais réflexe est d’augmenter la dose d’entrainement physique (volume et/ou intensité) croyant ainsi rattraper cette baisse alors que c’est exactement l’inverse qu’il faut faire. Il faut diminuer le travail physique pour que l’organisme se régénère. Il est tout à fait possible de faire un mini-bloc (15j max) sur de l’endurance fondamentale qui puise peu d’énergie et permet aux joueurs de travailler une filière énergétique sans trop taper dans la machine. Vous (l’entraineur) est acteur de la performance sportive !

Matchs reportés en décembre

Généralement, les matchs sont reportés journée par journée, il est rare qu’une Ligue ou District annulent les 2 ou 3 journées de décembre par exemple. Dans le cas d’une annulation journée par journée, la planification se fait plus à vue car vous n’êtes pas sûr de jouer le match suivant et si cela se trouve, vous ne rejouerez pas avant janvier ou février !

Il faut partir du principe que vous rejouerez le WE suivant celui annulé, profitez donc de ce temps pour reposer les joueurs le WE et faire un travail physique important le mardi ou mercredi qui suit.

 

Voir nos programmes physiques

 

Quoi qu’il arrive, la trève hivernale ne débute qu’à la fin du dernier match prévu (et pas forcément joué) de décembre, ce qui veut dire qu’avant cette date, les entrainements sont maintenus (futsal si terrain impraticable).

 

L’Equipe Prépa Physique

5/5 - (2 votes)
×
×

Panier