gestion fatigue joueur de football La préparation physique a débuté (ou la fin de saison approche à grands pas), il est toujours compliqué de maintenir la forme physique des joueurs. En effet, la saison a repris début août en moyenne soit il y a 9 mois avec 10-15j de coupure pendant le trêve hivernale. Environ 25 matchs officiels ont été joués (championnat et coupes), minimum 70 entraînements ont été faits (à raison de 2 hebdo), bref, il y a de quoi justifier un coup de moins bien !

De plus, l’année 2020 a été particulière avec le confinement et le déconfinement qui font qu’il n’y a plus de football depuis mars. La reprise se fera donc après 6 mois sans football !

Préambule sur la reprise post Coronavirus

Après une telle période soit d’inactivité, soit de fréquence d’activité diminuée, la remise en marche sera très importante et ne devra pas se faire le jour de la reprise mais en amont. Il faut absolument que les joueurs fassent un minimum de travail comme par exemple la trame pré-saison. La remise en marche est stratégique, sans cela, soit vous devez allonger un peu votre préparation physique d’avant saison, soit vous devez fortement lever le pied par rapport aux autres années. Pour information, dans nos programmes physiques, nous incluons 4 semaines de travail individuel (mais qui peuvent être faits à plusieurs) avant la reprise. Nous vous conseillons la lecture de notre article sur les dangers du désentrainement.

Les risques encourus par un joueur fatigué

Le principal risque est la blessure qu’elle soit musculaire (claquage, contracture…), tendineuse (tendinite principalement) ou ligamenteuse (entorse voire rupture). Attention, il faut dissocier les différents types de blessures :

  • Blessure musculaire : le lien avec la fatigue est clair, la fatigue induit une mauvaise récupération qui induit elle-même la possibilité d’un claquage, déchirure, contracture
  • Blessure tendineuse : le lien avec la fatigue est un peu moins direct mais il existe tout de même
  • Blessure ligamentaire : le lien avec la fatigue est indirect, la fatigue va induire une baisse d’attention qui va diminuer la proprioception et pouvoir découler vers une entorse par exemple. Bien entendu, un tacle par derrière entraînant une rupture du ligament croisé n’a aucun lien avec la fatigue !

La fatigue peut aussi engendrer une irritabilité, des sautes d’humeur, plus importants. Un comportement anormal, disproportionné vis à vis de ses coéquipiers, entraîneur, adversaires, public voire arbitre peut provoquer une suspension, une implosion d’un groupe… La fatigue joue sur l’humeur, c’est indéniable.

Comment gérer la fatigue des joueurs de football ?

Il existe plusieurs facteurs qui influent sur la fatigue des joueurs, certains sont à votre portée, d’autres à leur portée.

L’hygiène de vie

L’hygiène de vie est importante de part un sommeil adapté c’est à dire avoir des horaires réguliers d’endormissement, une nuit doit durer minimum 7 heures pour bien récupérer. Petite astuce, mettez une cale de 5 à 10 cm dessous les pieds de votre lit au niveau des jambes afin d’avoir ces dernières légèrement surélevées pour faciliter le retour sanguin et donc la récupération.

Quand on parle hygiène de vie, on parle également consommation d’alcool (être saoul les vendredis et samedis de chaque semaine ne doit pas être la norme), cigarettes, substances illégales… qui sont à proscrire sur les 2 derniers et avec modération pour l’alcool (voire à proscrire durant la prépa).

L’alimentation est ensuite un point également important. Évitez ou plutot encadrez bien les fast-food (1 tous les 15j n’est pas un problème, 1 tous les 2j peut le devenir). Mangez équilibré avec une entrée de crudités (carottes…), une viande ou un poisson accompagné de féculents et légumes, un produit laitier et un fruit… le tout accompagné d’eau à volonté. Privilégier les circuits courts, les fruits et légumes de saison (vs. les fruits en sirop par exemple).

Le travail sportif à proprement dit

La préparation physique est l’autre point très important, c’est en fin de saison de 1/2 saison (fin décembre et mai) qu’on gagne ou perd les points liés à l’aspect physique. Nous affirmons cela car soit certains joueurs non prêts physiquement sont blessés (et donc les remplaçants jouent), soit ils sont physiquement dans le dur et les 20 dernières minutes sont très, très compliquées. C’est pour cela qu’il faut bien gérer la préparation physique estivale puis celle en cours de saison, la trève hivernale !

Le travail physique doit être logique, cohérent et prévoir aussi des temps de repos ou du moins d’activité physique moins traumatisante pour l’organisme. Le repos fait parti de la performance, en effet, le but est de bénéficier de la surcompensation c’est à dire faire évoluer positivement son bagage physique tout au long de la saison… et le repos en est la clé de voute. C’est tout l’intérêt des programmes réalisés par des préparateurs physiques…

 

Voir nos offres de prépa physique football clé en main

 

Comment savoir quand un joueur est fatigué ?

Un dernier conseil est plus destiné aux joueurs et indirectement aux entraîneurs : écoutez votre corps. Les jambes raides, du mal à (s’en)dormir, une nervosité anormale, des performances sur le terrain moins bonnes (etc.), le signal du joueur fatigué est là ! Dans ce cas, une petite coupure à minima d’une semaine (sans entrainement et match) où le joueur se repose, dort bien, s’alimente bien, boit bien avec pourquoi pas quelques massages relaxant avec une huile.

L’entrainement de reprise doit également être adapté c’est à dire par exemple aller courir un peu (30-40′ à 65% VMA), retoucher le ballon seul tranquillement et attendre l’entrainement suivant pour revenir dans le groupe. A celles et ceux qui, en lisant ce paragraphe, vont dire « ah non je ne veux pas louper un match », nous leur répondons qu’une baisse de performance peut entraîner la perte de sa place de titulaire et surtout, rien ne garantit que cette baisse de performance ne durera pas dans le temps (1 mois ou 2 par exemple, c’est très fréquent). Vaut-il mieux louper 1 match ou être moins bon pendant 3-4 matchs minimum (1 mois) ? En tant qu’entraîneur, nous avons la réponse !

 

L’Equipe Prépa Physique

Fermer le menu