Lors de la préparation physique d’avant saison, il est rare que les joueurs soient équipés de vraies chaussures de course à pied, appelées running ou chaussure de running. Contrairement aux idées reçues, ce mauvais geste n’est pas anodin sur votre préparation et d’une manière générale sur votre organisme, nous allons vous expliquer leur importance.

Rappel de l’objectif d’une préparation physique

chaussure de running Il est toujours utile de rappeler qu’une reprise au football débute par un travail physique sur 4 à 6 semaines suivant le niveau. L’objectif est de remettre les joueurs dans un état physique leur permettant de répéter les efforts durant un match mais également d’enchainer les matchs (et entrainements) sur la durée d’une saison. Il semble compliqué, voire impossible, de ne pas passer par une partie course à pied au moins au début pour travailler l’endurance ou l’endurance fondamentale. Cette dernière consiste à courir lentement ce qui permet de parler tout le long de la sortie. Or, sauf à courir autour d’un stade pendant 30 à 40′, il est nécessaire de sortir du complexe sportif et de courir sur un chemin et/ou une route. C’est là qu’interviennent les chaussures de running.

Qu’est-ce qu’une paire de running ?

Une paire de running est une chaussure qui a été étudiée pour courir principalement sur l’asphalte (les routes) ainsi que sur des chemins mais non mouillés. Si ces derniers sont mouillés et donc glissants, cela nécessite ce qu’on appelle une paire de chaussures de trail.

Quand nous employons le terme « étudier pour courir », cela veut dire qu’elle tient compte du fait que chaque contact du pied avec le sol en courant répercute 5 à 8 fois le poids du corps sur les articulations (principalement le genou et cheville). Prenons un joueur de 75kg, cela veut dire qu’à chaque impact au sol, le genou concerné va subir un impact de 375 à 600kg. Attention, le corps humain est bien fait, il existe les ménisques, muscles, tendons (etc) qui permettent d’absorber les chocs mais dans la durée, cela compte.

La caractéristique principale d’une paire de running est l’amorti, elles sont étudiées pour plus ou moins encaisser les chocs au sol, il va de soi que plus vous êtes lourd, plus l’amorti de vos runnings doit être une priorité.

Quelle différence entre des runnings et des tennis ou sportswears ?

Nous venons de voir que les runnings sont étudiées pour encaisser les coups au sol, les chaussures de tennis sont, quant à elles, étudiées pour être plus réactifs sur les changements d’appuis (l’intérêt principal du tennis) au détriment de l’amorti. Un simple coup d’oeil ou plutôt de doigt sur les semelles d’une paire de tennis suffira : elles sont rigides.

Quant aux sportswears, c’est à dire les chaussures de marques sportives mais vendues en tant que chaussures de mode (Nike Air Max, Adidas Stan Smith, Le Coq Sportif…), elles ne sont pas du tout faite pour faire du sport, c’est risqué de les utiliser pour cet effet, sous peine de blessures (cf. point suivant).

Quelles sont les potentielles blessures si on court avec de mauvaises chaussures ?

Il existe plusieurs risques qui vont de la blessure musculaire causée par de mauvais appuis et donc un déséquilibre du corps (contracture par exemple) mais surtout un risque de blessure tendineuse (tendon d’achille ou tendon rotulien) qui mettent un certain temps à guérir.

Où acheter une bonne paire de running ?

Vous pouvez comparer ou lire des tests de running sur le site Chaussure Running qui est très bien fait, de même, vous pouvez regarder la sélection d’Alltricks, site spécialisé en running, cyclo et VTT. Il est également possible d’aller en magasin mais les conseils sont parfois étranges. Essayez une marque de running, notre conseil, si vous souhaitez privilégier l’amorti à la performance (ce qui est le cas pour une prépa au football), est de choisir une chaussure faisant 300g minimum.

Autres articles sur la préparation physique d’avant saison

 

L’Equipe Prépa Physique

Fermer le menu
×
×

Panier