erreurs preparation physique football

Une bonne préparation physique est une douce alchimie entre de multiples critères. Avec nos plus de 20 ans de pratiques, nous avons vu de très nombreuses choses notamment dans les années 1990 où internet n’existait pas. Mais, il suffit de se promener proche d’un stade en mois d’Aout pour voir des choses très étranges voire inquiétantes. Voici les 5 erreurs les plus courantes lors d’une préparation physique football qui peuvent nuire de manière importante à cette dernière. Profitez de notre expérience pour les éviter 😉

Groupe d’affinité vs. groupe de niveau

Il est de votre devoir d’optimiser une préparation physique et pour cela, les exercices physiques (dont les sorties longues en début de saison) se font par groupe de niveau et non par affinité ! Rien qu’avec ce point, vous augmenterez la qualité de travail de manière significative car par affinité, le meilleur ralentit (donc ne travaille pas bien) et le moins bon soit va un peu plus vite que son rythme, soit reste à son rythme. En groupe de niveau, il y a une cohérence et tout le monde si tire vers le haut.

Pour créer des groupes de niveau, il faut faire des tests physiques en début de saison. Nous préconisons le Vameval mais il existe aussi le 30/15 IFT voire le Luc Léger.

Petite anecdote : Yohann a évolué en DH, depuis qu’il a arrêté de pratiquer le football, il fait du triathlon et a notamment finit l’Ironman de Nice en moins de 12h. A l’époque, il courait en début de saison avec son meilleur copain, gardien de but, qui a du mal à faire moins de 1h sur un 10km quand Yohann fait 40′. Voila un exemple de ce qu’il ne faut pas reproduire !

Mauvaises chaussures

Comme vu dans l’article qui lui est consacré (chaussures de running), avoir des chaussures de tennis (le sport) ou de sportswear (Nike Air Max par exemple) est dangereux. Chaque type de chaussures est adapté à son sport : les tennis permettent d’être plus réactif avec des semelles rigides, les sportswaer permettent d’être joli (ou pas 🙂 ) et les chaussures de running proposent un bon amorti. En course, chaque impact équivaut à 5 à 8 fois le poids du corps ! Sans cela, les risques de blessures musculaires et tendineuses sont fortement accrus.

Travailler trop

Soyons clairs, il vaut mieux moins travailler que trop ! En travaillant moins, cela ne sert pas à grand chose mais en travaillant trop, vous risquez le surentrainement (baisse de la performance) voire la blessure. La science est votre amie, une séance de VMA se fait sur 8′ d’effort, en faire 6 est moins efficace mais en faire 10′ est dangereux.

Aucune logique et/ou continuité

C’est le grand problème des non-spécialistes et, généralement, du monde amateur ! Une séance d’aérobie (sortie de 45′ par exemple) et la séance suivante du 15/15. Yohann a même connu en tant que joueur directement dès la 1ère séance de la préparation physique un travail de VMA pendant 12′ ! Là, chapeau bas. La préparation physique se travaille par bloc et dans une cohérence physique, physiologique tout comme l’entretien. La frontière entre une préparation physique optimale et une surcharge de travail tient à peu de choses.

 

Voir nos offres de prépa physique football clé en main

 

Mauvaise hydratation

Le point bateau mais tellement vrai. Un joueur doit boire minimum 1L lors d’un entrainement. Faites des micro-coupures, aidez vos joueurs à boire en leur donnant un temps adapté. Au niveau des eaux, il est toujours préférable d’avoir une bouteille d’eau achetée dans un magasin, l’eau du robinet possède généralement pas mal de cochonneries. Et bien entendu, on ne se prête pas les bouteilles pour ne pas se prêter les microbes.

Si vous évitez ces 5 erreurs, vous aurez de très grande chance de faire une préparation physique efficace surtout lors de la préparation physique de début de saison.

 

L’Equipe Prépa Physique

Fermer le menu