prepa physique avec ou sans ballonVaste question à laquelle il n’existe pas une seule réponse. Ok nous tapons en touche… alors nous allons nous mouiller : une préparation physique, notamment au football, se fait, pour nous, sans ballon ! Nous avons deux arguments que nous allons vous détailler.

Les courses des footballeurs

La très grande majorité des accélérations, au football, se réalise sans ballon. Le parfait exemple est un appel de balle (qu’il soit dans la profondeur ou non) se fait sur un coup de rein plus ou moins prononcé suivant la distance à réaliser (notion de vitesse ou de vivacité). Or, durant ce temps de démarquage qui, nous le répétons, représente une bonne partie des accélérations franches, cela se produit sans le ballon. C’est de l’athlétisme pur et dur, de la puissance explosive. Cela fonctionne également pour un défenseur qui essaie de rattraper son attaquant.

Quand vous jouez un match, il est statistiquement prouvé que les joueurs n’ont la balle que 3 minutes en moyenne. (Johan CRUYFF)

Course avec un ballon : physique ou technique ?

 

Voir nos offres de prépa physique football clé en main

Pour nous et notamment Yohann qui est un ancien joueur de football, la course avec ballon est de la technicité pure. Un bon sprinter ne sera pas un forcément un bon manieur de ballon à vive allure contrairement à un joueur technique qui, même si sa vitesse de base est moins élevée, aura de grande chance d’aller plus vite. Le maniement de la balle, y compris à une allure soutenue, est un travail de technicité associé à un travail de lucidité et de coordination. Bien entendu, on ne parle pas ici de conduire sa balle en la poussant de 10 mètres mais d’une conduite de balle réaliste, c’est à dire à moins de 2 ou 3 mètres de soi.

Conclusion

Le travail physique (que ce soit endurance ou vitesse) se réalise sans ballon. Bien entendu, il existe des exercices qui permettent d’associer le physique et le ballon (voir nos exemples) mais il sera moins efficient, moins spécifique qu’un vrai travail de VMA tout simplement car lorsqu’un joueur est fatigué, il aura tendance à jouer derrière (se reposer en fait) ce que le travail de VMA ne lui permet pas. Quant au maniement du ballon à bonne vitesse, le travail sur la technique et sur le physique permettent d’améliorer le résultat, reste à voir sur quel axe le joueur a le plus de potentiel. Notre conclusion est donc la suivante : plus vous introduisez du ballon (associé à de la vitesse), plus la part de technique prendra le pas sur le physique (sauf si vos joueurs sont du niveau technique à Messi, CR7, David Silva… 😉 ).





L’Equipe Prépa Physique

Préparation physique avec ou sans ballon ?
4.9/5 - 26 votes
Préparation physique avec ou sans ballon ?
[an error occurred while processing this directive]

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous respectons votre vie privée, vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez

Fermer la fenêtre


Restez à la pointe de la préparation physique en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • Exemples d'exercices physiques
  • Définition des termes importants
  • Trucs et astuces pour optimiser la préparation physique
  • Jeux concours