covid19 garder motivation pour le sport Nous vivons depuis maintenant près d’un an une situation inédite avec la crise sanitaire en cours. Le football amateur, au même titre que les autres sports collectifs d’extérieur, est dans l’attente et l’incertitude quant à la reprise des saisons sportives et matchs officiels (cf. article covid19 et potentielle reprise ou maintenez vous en forme avant la reprise en septembre 2021). Dans ce contexte particulier, les habitués des entraînements structurés et réguliers peuvent se retrouver en perte de motivation et de plaisir, faute de planification saisonnière. Il est pourtant possible et nécessaire de trouver une source de motivation afin de conserver le plaisir de s’entraîner mais également afin d’être prêt lorsque la reprise des matchs sera annoncée. Je vous propose ici 5 conseils afin d’y parvenir.

Faire le deuil de ses objectifs sportifs au profit d’objectifs personnels

Il est important de relativiser, afin de pouvoir faire ce deuil et trouver d’autres sources de motivation à mettre en avant. En effet, la blessure ou la maladie n’étant pas les raisons de l’arrêt de la compétition, il est donc toujours possible de s’entraîner et de progresser. C’est le moment de faire le point sur ses rêves, ses ambitions, ses envies, afin de (re)déterminer ses propres objectifs à court, moyen et long terme. Des objectifs qui procureront une fois réalisés un profond sentiment de plaisir, fierté , accomplissement, et qui ne dépendent que de soi.

Remettre le plaisir au centre de sa pratique

Jouer au football est avant tout une passion. Le plaisir devrait donc toujours être présent à chaque moment passé à le pratiquer, avec ou sans compétition. Pour s’inscrire dans cette dynamique, il est judicieux de se poser les questions suivantes :

  • « Pourquoi est-ce que j’aime le football ? »
  • « Pourquoi ai-je commencé à jouer ? »
  • « Quelles valeurs me correspondant le football véhicule-t-il ? »

Elles permettent de redécouvrir et ré-aborder le sport pour ce qu’il apporte dans sa pratique en elle-même et pour soi-même, comme par le prisme du regard de l’enfant qui vient jouer au ballon, s’amuser et retrouver ses amis.

Ne pas avoir d’échéance de match permet d’autant plus de liberté d’esprit et d’action que cela supprime la pression de l’attente de résultats arbitraires.

Prendre le temps

Le contexte actuel n’imposant pas de rythme ni de planification saisonnière, voilà également le moment opportun pour prendre le temps. Sans pression, sans stress, c’est la période idéale pour faire le points sur ses forces et faiblesses, travailler les fondamentaux, s’améliorer, sans brûler d’étapes, avec la possibilité de se ménager. C’est également le moment pour travailler tous les facteurs de sa performance, de (re)construire des bases solides pour être encore meilleur à la reprise.

Se créer de nouveaux challenges

Seul, entre amis ou coéquipiers, entre clubs… se lancer des challenges et défis est l’un des meilleurs moyens pour maintenir intérêt et motivation : ils créent de nouvelles échéances, de nouveaux objectifs à atteindre. Il peut s’agir de défis techniques, sportifs, ou totalement farfelus : pas de limite à l’imagination et l’originalité [si ce n’est les distanciations sociales] ! De plus, chaque nouveau défi demandera une préparation spécifique.

Apporter de la nouveauté

Enfin, dans le but d’éviter toute impression d’ennui, de monotonie, et afin de s’ouvrir de nouvelles possibilités et axes de travail et d’évolution, mais aussi renforcer la cohésion afin de tirer tout un groupe vers le haut, il faut en profiter pour sortir de sa zone de confort et explorer de nouvelles choses à l’entraînement : nouveaux efforts, nouveaux terrains (distances, sols…), nouvelles disciplines… Chaque expérience innovante apporte de nouvelles sensations, de nouvelles méthodes, permet de se découvrir autrement, de se réinventer sportivement.

 « Le foot commence par la tête, continue par le cœur et finit par les pieds » José Mourinho.

 

Claire Saint-Yves
Préparatrice mentale

Fermer le menu