L’entorse de la cheville est certainement la blessure ligamentaire la plus répandue chez les footballeurs (lors d’une préparation physique ou en cours de saison). Nous n’avons aucune statistique officielle mais sur notre passé de joueur, pas loin de 50% de nos coéquipiers en fin de carrière en avait été victime ! Même si aucune blessure n’est bénigne, une entorse basique (sans arrachement osseux ou autre) se soigne bien de nos jours. Nous rappelons que cet article ne se substitue pas à un avis médical (médecin, kiné, ostéopathe…) et que seules ces personnes sont habilitées à vous suivre. Nous allons voir ce qu’est une entorse de la cheville, comment la traiter et quelle durée d’indisponibilité (arrêt de travail et arrêt de sport). 

entorse de la cheville

Qu’est-ce qu’une entorse de la cheville ?

Une cheville doit sa mobilité articulaire aux ligaments qui font la jonction entre le tibia-péroné et les os du pied (l’astragale). Une entorse de la cheville est un traumatisme d’un ligament qui a été distendu par un mouvement inhabituel, provoquant une (forte) douleur au moment de la torsion et la cheville qui gonfle. Il existe 3 types d’entorse de la cheville :

  • Entorse de la cheville bénigne : Un des faisceaux d’un ligament est distendu, mais il n’y a aucune rupture ni arrachement. La cheville peut garder sa mobilité après l’entorse.
  • Entorse de la cheville intermédiaire : Il s’agit d’une rupture incomplète comme par exemple un faisceau déchiré mais pas l’ensemble du ligament. La mobilité de la cheville est faible, la cheville gonfle avec potentiellement un hématome et surtout, l’appui sur la cheville est douloureux.
  • Entorse de la cheville grave : Rupture totale de minimum 2 faisceaux. Grosse douleur, mobilité réduite quasi au néant, gonflement et grosse douleur.

Quel traitement et durée d’indisponibilité suite à une entorse de la cheville ?

Le traitement pour une entorse bénigne ou grave sera bien entendu différent. Quoi qu’il arrive, un rdv rapide chez un médecin (du sport) est préconisé pour être sûr qu’il n’y ait qu’une entorse et classifier l’entorse (bénigne, intermédiaire, grave).

Entorse de la cheville bénigne

Le 1er point est de glacer la cheville pour éviter qu’elle ne gonfle et parce que cela sert d’anti-inflammatoire naturel. Un passage chez un (bon) ostéopathe sera intéressant pour retrouver une mobilité articulaire et tout ce qui tourne autour (tissus, système vasculaire et nerveux…). Une reprise sous 10j après le rdv chez l’ostéopathe est tout à fait envisageable.

Entorse de la cheville intermédiaire

Suivant le degré de votre douleur, nous vous conseillons de consulter un médecin afin qu’il vous prescrive, si nécessaire, des antalgiques afin de réduire cette dernière (+ glacer de manière fréquente). De plus, une immobilisation peut être envisagée généralement sur le principe d’un strapping réalisé par un professionnel (kiné). Enfin, des séances de rééducation fonctionnelle avec un kiné sont recommandées afin de bien récupérer. La reprise du sport se fait au minimum 1 gros mois suivant la gravité, le passif…

Entorse de la cheville grave

Même principe que l’entorse intermédiaire avec antalgiques, concernant l’immobilisation, elle sera sous forme de plâtre ou résine sur une durée d’environ 1 mois. L’objectif étant de ne pas causer plus de dégâts qu’il y en a actuellement. Ensuite, kiné, gros travail fonctionnel, il faut compter quasiment 2 mois d’arrêt complet.

Quelle durée d’arrêt de travail suite à une entorse de la cheville ?

Tout comme l’arrêt de sport, la durée d’arrêt de travail va dépendre de la gravité de l’entorse, de votre métier ainsi que de votre âge. Un jeune de 20 ans avec une entorse bénigne travaillant derrière un bureau ne devrait pas avoir d’ITT (Incapacité Totale de Travail) tandis qu’une personne de 60 ans, travaillant en posture debout à l’usine avec la même entorse, sera arrêtée un minimum.

Voici quelques règles de base concernant l’ITT d’une entorse de la cheville :

  • Si votre entorse nécessite un plâtre ou une attelle, la durée d’arrêt de travail est, a minima, équivalente à la durée d’immobilisation.
  • S’il n’y a pas d’arrachement osseux, que le maintien de la cheville se fait par Elastoplast et que la marche est possible, la durée d’arrêt peut aller jusqu’à 6 jours.
  • Sur le même principe mais avec une marche impossible et accompagnée de béquilles, l’arrêt de travail peut monter jusqu’à 10 jours.
  • S’il y a un arrachement osseux avec un plâtre de marche, il faut compter 3 semaines (21 jours).

Vous comprendrez que ceci est indicatif, cela dépend de nombreux facteurs et seuls les professionnels de santé sont amenés à décider de la durée d’un arrêt de travail suite à une entorse.

Comment se prémunir d’une entorse de la cheville ?

Une bonne alimentation, une bonne hygiène de vie, un sommeil qualitatif et quantitatif permettent de lutter contre tout type de blessures ! Concernant les entorses de la cheville, un travail régulier de proprioception est un atout non négligeable, faites-nous confiance. Sachez qu’il est très aisé de mettre en œuvre cela en 10′ et devant la TV pour les moins courageux ;-). De plus, le travail physique au football est très important car si votre organisme est habitué à l’effort, votre lucidité et vos réflexes ne seront que meilleurs.

Autres articles sur la santé des footballeurs

Découvrez nos autres articles sur la santé, les blessures des footballeurs :

 

L’Equipe Prépa Physique

 

Crédit photo : Doctissimo.fr

4.7/5 - (16 votes)
×
×

Panier