orthese et sport Nous avons vu dans des articles précédents qu’il existait de nombreuses blessures musculaires au football, qu’elles soient musculaires (claquage, déchirure…), tendineuses (tendinite…) ou ligamentaires (rupture des croisés, entorse…).  Il existe un travail préventif à effectuer pour éviter, limiter ce genre de blessure mais également du matériel qui permet d’aider le sportif pour continuer son activité. Nous allons aborder ces différents points qui peuvent permettre à de nombreux sportifs de soulager leur articulation douloureuse.

Qu’est-ce qu’une orthèse pour le sport ?

Une orthèse, à ne pas confondre avec une prothèse, a pour but de soulager une partie du corps qui connait un problème en la stabilisant. Contrairement à une attelle qui immobilise l’articulation, l’orthèse permet le mouvement en soulageant la partie douloureuse (ligament, cartillage…).

Pourquoi utiliser une orthèse quand on fait du sport ?

Le football mais également tous les sports collectifs (basket, rugby, handball…) et de balle (tennis, squach…) font énormément travailler les articluations et notamment les genoux et chevilles. Les entorses voire rupture de ligament sont assez fréquentes et génèrent, très régulièrement, une crainte à la reprise. Vous pouvez donc opter pour une protection pour les genoux afin de vous libérer l’esprit, vous donner confiance et ainsi reprendre votre activité dans les meilleurs conditions.

Est-ce efficace d’utiliser une orthèse au niveau des genoux ?

Durant notre passé de footballeur, nous avons connu une rupture des ligaments croisés, comme nous le mentionnons dans notre article qui y est dédié, certains joueurs ne souhaitent pas se faire opérer. Cela passe donc pas un travail important au niveau musculation pour gainer le genou afin de compenser la perte du ligament croisé antérieur. Il existe aussi des joueurs qui souhaitent se faire opérer un peu plus tard, une orthèse est donc un excellent compromis car, en plus du travail musculaire, cela permettra de maintenir le genou.

De plus, comme sur l’exemple dans l’illustration en haut de l’article, l’orthèse peut également servir de compression ce qui facilite ainsi le retour sanguin et conforte la sensation de maintien procurée par l’orthèse.

Comment bien choisir son orthèse ?

Vous êtes convaincu qu’une orthèse pourrait vous aider (et vous avez raison), le plus important arrive, comment bien la choisir ?

Quel sport pratiquez-vous ?

Suivant si vous faites un sport de salle nécessitant d’être à terre (volley ball et à un degré moindre handball) ou non (basket), un sport collectif d’extérieur (football, rugby) ou un sport individuel de balle type le tennis, les besoins et surtout les produits vont être différents.

Pour les sports où le contact du genou à terre est fréquent, il faut, en plus de l’orthèse « traditionnelle » une partie en mousse sur le devant du genou pour amortir les chocs avec le sol. En effet, chaque choc va se répercuter à l’intérieur du genou ce qui va fragiliser le zone douloureuse. Se pose la question des rugbyman qui sont quand même amenés à être au sol sur les zones de regroupement (et notamment les avants), une partie avec une mousse moins épaisse peut être pertinente.

Pour les autres sports, une orthèse sans mousse est conseillée car elle permet également un meilleur mouvement. L’apport d’une compression ne sera qu’un plus même si cela augmente légèrement le prix.

L’importance de bien choisir la taille de l’orthèse

Le secret est ici, rappelez-vous, l’objectif d’une orthèse est le maintien, la stabilisation de l’articulation, or, si vous la choisissez trop grande, elle ne va pas maintenir (et sera donc inutile) et si vous la choisissez trop petite, elle va trop vous serrez, vous gênez et, si elle est vraiment trop petite, elle risque de faire un garrot en empêchant le retour sanguin !

Il y a toujours des conseils pour mesurer le diamètre de votre genou ainsi que le haut des mollets et le bas de la cuisse… il ne faut pas le prendre à la légère !

 

L’Equipe Prépa Physique

Fermer le menu