Rares sont les joueurs qui n’ont jamais été blessés que ce soit à l’entrainement ou en match. Il existes différentes types de blessures sportives que l’on peut regrouper en blessures musculaires (avec ou sans lésion), tendineuses (tendinite), osseuses (fracture de fatigue ou pas) ou ligamentaires (entorse ou rupture). très régulièrement, vous vous retrouvez rapidement avec une poche de froid sur la blessure mais savez-vous pourquoi est-ce intéressant ? Est-ce obligatoire ? Combien de temps faut-il en mettre ? Existe-t-il des blessures ou le chaud doit être mis (la réponse est oui)… voici nos éclaircissements.

Pourquoi mettre du froid sur une blessure ?

quand mettre du froid sur une blessure

La majorité des blessures nécessitent de mettre du froid mais pourquoi ?

Focus sur les blessures musculaires

Sur une blessure musculaire (élongation ou déchirure, claquage), la douleur après un traumatisme dure d’une manière générale 24/48h. Durant ce laps de temps, le sang va naturellement vers la blessure afin d’essayer de réparer les tissus endommagés. Or, les œdèmes avec l’afflux de sang compressent la structure et cela augmente donc mécaniquement la douleur.

Lorsque vous glacez, les vaisseaux sanguins vont faire une vasoconstriction c’est-à-dire se rétrécir et, in fine, limiter l’apport de sang… et donc la douleur. Voilà la principale raison de mettre du froid sur un traumatisme musculaire excepté la contracture (cf. paragraphe sur le chaud).

La plus-value du froid

Le froid est un anti-inflammatoire naturel avec un effet analgésique, c’est donc un gros plus. Vous pouvez utiliser des anti-inflammatoires de type pommade ou comprimés (toujours avec l’accord d’un professionnel de santé et à limiter durant la période Covid-19) mais, si la douleur est tenable, privilégier le coté naturel, votre organisme vous remerciera. Attention, la prise d’anti-inflammatoire sous forme de comprimés sur une période ponctuelle ne présente quasiment aucun danger…

Point d’attention : ne jamais se glacer sur une plaie ouverte.

Comment bien glacer une blessure ?

Contrairement à ce que beaucoup disent ou écrivent, il ne faut pas glacer 30’ ou plus ! Il faut glacer 10’ maximum, c’est suffisant et répéter cela toutes les heures par exemple. Il vaut mieux faire 10′ toutes les heures sur 3-4h qu’une seule fois 30′ dans la demi-journée.

Ensuite, il ne faut jamais mettre la glace à même la peau pour ne pas faire d’engelure. Mettez, par exemple, un chiffon (propre) entre la glace et votre peau.

Il existe de la glace spécifique pour blessures (poche de froid) qui, généralement, peut aussi se chauffer sinon une poche de petits poids surgelés fera largement l’affaire. L’avantage est que les petits pois peuvent prendre la forme de votre jambe par exemple, écrivez bien sur la poche qu’ils ne sont plus commestibles (congelés plusieurs fois).

Pourquoi mettre du chaud sur une blessure ?

Le froid permet de réduire les vaisseaux sanguins, la chaleur, à l’inverse, permet une vasodilatation c’est-à-dire de les agrandir pour augmenter l’afflux sanguin et donc réparer plus vite.

On met du chaud sur une contracture pour augmenter le passage du sang et ainsi détendre les muscles. D’ailleurs, c’est uniquement sur cette blessure musculaire que l’on met du chaud. La contracture est une contraction involontaire d’un muscle sur le même principe qu’une crampe sauf cette dernière se stoppe en quelques minutes alors que la contracture dure plusieurs jours tout en ayant une contraction involontaire moins forte.

Tout comme le froid, le chaud ne se met pas à même le corps. Il existe des poches de chaud ou une simple bouillotte fera l’affaire sans aucun problème.

Le protocole GREC après une blessure

Pour la majorité des blessures et plus particulièrement les blessures musculaires, ce protocole est l’idéal, voici en quoi il consiste.

Glace

10’ de glace toutes les heures au début, dans les conditions vue dans le paragraphe sur le froid.

Repos

Une blessure n’est pas anodine, jusqu’à avoir la confirmation de ce que vous souffrez, aucun sport. Toute douleur à la marche signifie que la blessure est présente.

Elévation

Mettez une cale de 5cm dessous les pieds de votre lit au niveau des jambes pour que le sang circule mieux. Si vous travaillez assis, posez le pied sur une chaise en face de vous.

Compression

La compression est intéressante pour facilité le retour sanguin que ce soit avec un équipement spécifique ou avec une bande médicale. Il y a une différence entre compresser qui signifie serrer légèrement autour du muscle et trop  compresser qui signifie que le sang va avoir du mal à circulier (principe d’un garot avant une prise de sang).

Quid de la bombe de froid magique ?

Bon tout est dans le titre, une bombe de froid va aider un peu mais vous aurez autant d’effets avec une poche de glace. C’est un plus, cela peut soulager mais ce n’est pas vital non plus.

Conclusion sur le chaud et froid sur une blessure

Vous n’êtes pas professionnel de santé, nous ne sommes pas devins, dès que vous avez une douleur, il faut stopper l’effort sous peine de l’agraver, prendre RDV chez un médecin du sport ou kiné et les écouter. En voulant aller trop vite, vous avez plus de chance de rechuter qu’autre chose et enfin, ne comparez pas votre blessure avec celle d’un joueur professionnel qui va faire de la rééducation toute sa journée !

Autres articles sur la santé des footballeurs

Découvrez nos autres articles sur la santé, les blessures des footballeurs :

 

L’Equipe Prépa Physique

Fermer le menu
×
×

Panier