Au football, les efforts ne sont pas cycliques c’est à dire en ligne droite (comme un sprinteur sur 100m) mais ils sont acylcyiques d’où l’importance du travail polydirectionnel qui permet de développer la vivacité. Les exercices physiques au football orientés vitesse doivent tenir compte de cet aspect car les changements de direction font intervenir différents facteurs dont la ré-accélérations, la perception du corps dans l’espace, l’anticipation… Il est donc intéressant de travailler la vitesse spécifique du footballeur avec les appuis, les changements de directions, les accélérations courtes… Notre expérience nous conforte dans le fait qu’un travail polydirectionnel, autrement dit de changement d’appuis, est vraiment important.

Travail polydirectionnel du footballeur

Après un échauffement contenant notamment un léger travail de vitesse (pour échauffer le cœur et les muscles), faites réaliser à vos joueurs le parcours ci-dessous. Le circuit training polydirectionnel s’effectue sans ballon, faites partir les joueurs du plus rapide au moins rapide, les phases d’accélérations en ligne droite font 20m et les pas chassés 10m. Ces phases se font à vitesse max, la partie entre les plots se fait en trottinant (c’est à dire 70% VMA max) avec une flexion à chaque plot. Chaque joueur doit faire 4 passages.

circuit training polydirectionnel football
 

L’objectif de cette séance est de travailler la VMA mais également de travailler d’autres types d’appuis. Surveillez bien que vos joueurs ne trichent pas sur les parties d’accélérations ainsi que les flexions notamment lors du dernier passage. Suivant le nombre de joueurs, créez un parcours symétrique car l’objectif ici est de ne pas avoir de temps d’arrêt, les 4 passages doivent s’enchainer.

Une fois cet exercice réalisé (les 4 passages), vous pouvez réaliser un travail footballistique de votre choix.

 

Voir nos programmes physiques

 

Autres exercices de travail de vitesse au football

 

L’Equipe Prépa Physique.

Fermer le menu
×
×

Panier