Le football se caractérise par de nombreux efforts physiques, physiologiques notamment en ce qui concerne la « vitesse » avec des terminologies par forcément très simples à distinguer : vitesse, explosivité, vivacité, VMA, puissance… Or, certaines sont complémentaires, utiles pour les footballeurs mais encore faut-il les maitriser un minimum. Nous allons ici aborder la vivacité, terme souvent mal utilisé afin d’optimiser les exercices physiques dédiés à la vitesse que vous proposerez lors de vos entrainements.

Qu’est-ce que la vivacité dans le sport ?

La vivacité est la vitesse en enchainant des mouvements variés et différents. Concrètement, la vitesse est une course en ligne droite, la vivacité est une course en slalom par exemple. La vivacité nécessite d’être complet car elle travaille la force de démarrage, la force de freinage, le déplacement du corps vers l’objectif… C’est très important de faire le distinguo entre la vitesse pure et la vivacité, il n’est pas rare que des joueurs aient une excellente vitesse mais une vivacité moins bonne (et inversement).

vivacité football

Pourquoi la vivacité est importante au football ?

Par essence même, le football (et tous les sports avec balle ou ballon) est un sport acyclique c’est-à-dire qui nécessite des changements de direction permanent contrairement à un coureur de 100m par exemple. La vivacité est donc une qualité physique très importante à avoir pour un footballeur.

Comment travailler la vivacité pour un footballeur ?

Le travail de vivacité au football peut se faire soit de manière isolée avec des changements de direction (latéraux, avant/arrière…) notamment sur du travail polydirectionnel (voir notre exercice spécifique polydirection et notre 2nd orienté polydirection et VMAmais également avec ballon sous forme de mini-jeux à 2 contre 2 voire 3 contre 3 sur des surfaces adaptées. Comme pour toute qualité physique, il faut proposer des ateliers qui permettent de booster cette dernière.

La vivacité doit être travaillée chez les jeunes (à partir de 8/10 ans) en priorité mais il est possible de s’améliorer tout au long de sa carrière sportive.

 

Voir nos programmes physiques

 

Quelques règles importantes lors d’un travail de vivacité

L’échauffement, et notamment la partie augmentation de la température centrale, doit être adapté avec un focus sur les ischio-jambiers, les chevilles et le travail d’appuis car c’est ce travail d’appuis qui fera la différence en vivacité par rapport à une course en ligne droite.

Le travail de vivacité doit se faire, comme pour la très grosse majorité du travail physique, en début de séance pour profiter de la fraicheur physique des joueurs.

Les temps de récupération entre les séries doit être assez importants, de l’ordre de 5 à 10 fois le temps de travail. Exemple, si vous faites 30’’ de travail, il faut 2’30 de récup minimum. La récupération doit, comme pour la majorité des exercices de vitesse, être passive.

Un travail sur 4 séries de 20’’/1’40 est, à notre sens, très pertinent par exemple.

Focus sur le test Cazorla qui mesure la vivacité

Nous avons vu dans la définition de la vivacité que ce qui la différencie de la vitesse est principalement les changements de direction. G. Cazorla a mis au point un test qui permet de mesuré la coordination et donc in fine, la vivacité. Vous trouverez plus d’informations dans notre article dédié au Test de vitesse et coordination de Cazorla, voir notre article.

Conclusion sur la vivacité du footballeur

Ces exercices sont très importants et nécessitent un échauffement adapté. Sachez que ce sont des exercices qui peuvent très bien être réalisés avec ballon même si l’aspect technique prendra forcément une part importante. Enfin, n’oubliez pas que la vivacité au football n’est qu’un des facteurs de la performance physique.

Questions fréquentes sur la vivacité des footballeurs

🏃‍♂️ Qu’est-ce que la vivacité au football ?

La vivacité est la vitesse incluant des changements de direction tels qu’un slalom, aller/retour…

⚽ Est-ce possible de travailler la vivacité au football ?

Bien entendu, il est tout à fait possible de travailler la vivacité avec des exercices spécifiques qui ont souvent l’énorme avantage d’être ludique. Nous vous en propons quelques uns.

✅ Vivacité et vitesse, est-ce la même chose ?

La vivacité fait partie intégrante de la vitesse, tout comme l’accélération ou le maintien de la vitesse de course. Pour résumer, c’est comme dire que la détente verticale fait partie du jeu de tête.

Autres exercies physiques orientés vitesse

Découvrez les autres exercices physiques qui permettent de travailler la vitesse au football :

 

L’Equipe Prépa Physique

Fermer le menu
×
×

Panier