travail pre fatigue footballLe football de haut niveau se caractérise par de nombreux entrainements hebdomadaires voire même 2 entrainements quotidiens. Le préparateur physique tient compte de cela pour programmer des charges de travail adaptées que ce soit pour reposer les joueurs mais également pour les faire travailler en pré fatigue. Le football amateur peut s’inspirer de cela même s’il n’y a que 2 ou 3 entrainements par semaine ! Mais qu’est-ce que le travail physique en pré fatigue ? Comment le mettre en place dans une séance ? Voici nos réponses.

Qu’est-ce que le travail en pré-fatigue au football ?

Le travail en pré-fatigue permet de travailler musculairement de manière importante tout en faisant attention aux articulations. Il se caractérise par des gains de force importants avec des séances de travail assez courtes. Concrètement, le travail en pré-fatigue consiste à fatiguer les joueurs avant un travail physique pour que ce dernier soit réalisé dans des conditions proches de la fin d’un match par exemple. C’est un excellent travail à effectuer lors de la préparation physique d’avant saison ainsi qu’en piqûre de rappel courant octobre et mars, attention cependant à ne pas le faire vers la fin de la phase aller ou retour c’est à dire quand les joueurs sont fatigués.

Vous l’aurez compris, cette technique va à l’encontre des idées reçues disant que les joueurs doivent s’entrainer en étant pleine forme. Ce principe vient de l’ultra-endurance voire du monde de l’Ironman où il est compliqué de reproduire en entrainement un état de fatigue due à 10h d’effort 😉

Comment mettre en place la pré-fatigue dans le football amateur

Nous allons proposer différents exercices, la majorité comporte un travail en cote car c’est très intéressant musculairement (cf. notre article). Cela ne nécessite pas forcément une grande cote (en longueur ou en pente).

Chaise romaine + travail en cote

Faites 15” de chaise romaine puis 30” de cote pour travailler la puissance musculaire et donc notamment l’explosivité.

Squat-jump + travail en cote

Faites 5 squats jumps (flexion/extension au final) + 30” de cote.

Travail mollet + cote

Faites 5 montées sur la pointe des pieds + 30” de cote pour travailler l’endurance musculaire.

 

Voir nos offres de prépa physique football clé en main

 

Enchainement vélo et course à pied

Faites 15/20′ de vélo sur une allure soutenue (sans pédaler dans la semoule) et enchainez avec une séance de fartlek.

La récupération, notion clé du travail en pré-fatigue





Vous l’aurez compris, ce type de travail n’est pas anodin pour l’organisme des joueurs, la récupération est donc primordiale. Il faut idéalement éviter de s’entrainer le lendemain, faire des étirements à froid et pour les joueurs qui le souhaitent, la prise d’une boisson de récupération sera un vrai plus. Bien entendu, nous n’avons pas abordé l’échauffement mais il est également primordial pour éviter les blessures.

A la fin de la séance physique, vous pouvez proposer un travail avec ballon, évitez au maximum les frappes.

 

L’Equipe Prépa Physique

Travail en pré-fatigue au football
4.5/5 - 8 votes
Travail en pré-fatigue au football
[an error occurred while processing this directive]

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous respectons votre vie privée, vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez

Fermer la fenêtre


Restez à la pointe de la préparation physique en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • Exemples d'exercices physiques
  • Définition des termes importants
  • Trucs et astuces pour optimiser la préparation physique
  • Jeux concours